Le colliculus cause du TDAH ?

Le TDA/H c’est quoi ? Petit rappel :

saut enfant hyperactivitéLe trouble déficit de l’attention  avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est un trouble du neuro-développement. Il touche de 4 à 8% des enfants dans le monde et de 3 à 5 % des adultes. Environ 60 % des enfants atteints de TDA/H conservent les symptômes à l’âge adulte. Ces symptômes se manifestent principalement par des déficits attentionnels, une impulsivité parfois accompagnés d’hyperactivité. L’hyperactivité n’est pas un symptômes majeur mais souvent associé au trouble de l’attention et à l’impulsivité.

Les dernières découvertes en neuroscience sur le colliculus

Actuellement les causes du TDA/H ne sont toujours pas identifiées. C’est dans le domaine de la génétique qu’il y a pour l’instant le plus de données. Elles nous indiquent qu’il n’y a pas de partie du cerveau spécifiquement impliquée dans ce trouble et qu’il n’y a pas d’association significative avec un gène en particulier ou avec le neurotransmetteur, la dopamine.

colliculus cerveau oeil

Les résultats de travaux de Michael Reber, chercheur Inserm à l’Université de Strasbourg / CNRS, identifient chez l’animal le médiateur moléculaire et la structure cérébrale défectueux participant à la physiopathologie du TDA et confirment ainsi deux hypothèses cliniques majeures sur l’origine neurobiologique de ce trouble : l’hypersensibilité du colliculus supérieur, une région du cerveau impliquée dans le contrôle de l’attention, et un déséquilibre en noradrénaline dans la zone concernée*.

Ces résultat de recherche serviraient au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques.

3D-MOT traitement d’avenir ?

oeilL’équipe de Michael Reber de l’Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives (CNRS) à l’Université de Strasbourg a donc démontré qu’une hypersensibilité aux stimulations visuelles était associée à des symptômes du TDAH et aussi à une forte augmentation de noradrénaline (neurotransmetteur) dans une structure précise du cerveau, le colliculus supérieur, impliqué dans le contrôle de l’attention visuelle.**

De ce fait, le type de thérapie visuelle 3D-MOT, tout comme la rééducation des yeux (orthoptie), pourrait être utilisé comme un nouvel outil thérapeutique intéressant dans le traitement du trouble de déficit d’attention avec hyperactivité. Un conférence à Strasbourg sur ce sujet aura lieu très prochainement (octobre 2017)…à suivre…

 

* sources : résultats publiés dans la revue Brain Structure and Function.

** sources : campagne.unistra.fr/tdah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *