Vos Dents ont des secrets à vous dire

AMOUR

Amour de ses dents = Amour de soi

Axiome 1 :

Vos dents sont à vous.
Elles font partie de vous-même.
Elles n’appartiennent pas au dentiste !

Axiome 2 :

Si les dents existent, c’est qu’elles
sont indispensables au bon
fonctionnement de cette formidable
machine qu’est le corps humain. Leur
absence, partielle ou totale, ne peut
pas être sans conséquence tant sur les
plans physique que psychique.
Les travaux de Rudolf Steiner, père de l’Anthroposophie, ont apporté des notions qui vont bien plus loin que la simple appartenance physique.
Rudolf Steiner dit que : « La dent est la représentation du Moi »
À chaque éruption d’un groupe de dents (incisive, canine, prémolaire, molaire), correspond une étape du développement psychologique de l’enfant : la prise de conscience de son individualité et de son autonomie, ainsi que la notion d’appartenance au monde qui l’entoure. Petit à petit, l’enfant marque son territoire et s’installe dans sa famille (avec les dents de lait), puis dans la société (avec les dents définitives). Ce n’est pas par hasard, que la chute des premières dents de lait se situe aux alentours de l’entrée en CP, avec l’apprentissage de la lecture qui ouvre au monde.
Avec cette première approche, vous comprenez que les dents ne sont pas de simples substances très dures, plantées dans une gencive. La dent est un cristal qui se charge de l’émotionnel de la personne, au fur et à mesure de son évolution, de sa naissance à sa mort. Ce cristal rayonne en l’Être, dans sa globalité, pour le meilleur et pour le pire. Avec les dents nous avons plutôt l’habitude du pire me direz-vous !
« Mes dents sont moches »
« J’ai de mauvaises dents »
« Mes dents ne me posent que des problèmes »
« Je veux toutes les faire arracher »
« Je n’aurai jamais de bonnes dents »
POURQUOI TANT DE HAINE ?
Parce que  vos dents vous font mal et vous font souffrir. Elles sont donc coupables. Et si l’espace d’un instant vous imaginiez que vos dents ont mal et elles souffrent ?
Et que cette douleur est un appel au secours…
Quelle serait votre attitude devant un être proche qui souffre (car vos dents sont quand-même proches de vous ! ) ?
  • Essayer de comprendre les causes
  • Donner les soins de votre compétence
  • Orienter vers le thérapeute le plus approprié
  • Donner de l’attention, du temps et de l’Amour
Goethe a dit : « Ce que la lumière est à la nature, l’Amour l’est au cœur de l’homme »

Axiome 3 :

Avoir des problèmes dentaires n’est pas une fatalité.
Nos dents ont besoin d’Amour et d’attention :
  • Chaque jour consacrons-leur du temps,
  • Faisons les contrôler 2 fois par an,
  • Adoptons une bonne technique de brossage,
  • Choisissons une alimentation équilibrée.

 

Axiome 4 :

Nos dents nous rendent ce que nous leur donnons !
Miracle !!
Les clés du bonheur dentaire
Seraient-elles entre nos mains ?
Extrait du Dicodent Dr Catherine Rossi, Guy Trédaniel Editeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *